AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une sièste au soleil

Aller en bas 
AuteurMessage
Saikaku Sakakibana
Shinigami Exilé
avatar

Messages : 103
Localisation : Sur une table en concert

Feuille de personnage
Vie:
4/5  (4/5)
Réiatsu:
5000/5000  (5000/5000)
PC:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Une sièste au soleil   Sam 6 Mar - 13:58

Dans la ville de Karakura, au moment où le soleil était au plus haut dans le ciel, un homme était allongé sur le toit d’une maison. Un brin d’herbe dans la bouche, les bras croisés sous la tête, des rayons de soleil venaient s’écraser sur lui. Une légère brise venait rafraichir son visage et lors de son passage dans ses cheveux, elle les faisait virevolter dans l’aire faisant briller cette chevelure châtain à la lumière. Tout était parfait et rien de pouvait venir perturber la sièste de ce beau jeune homme. Du moins c’est se que croyait notre Visard qui fut jadis capitaine de l’une des treize divisions de la Soul Societty. C’est alors qu’un oiseau, asse téméraire il faut le dire, vint se poser sur le front de Saikaku. Cet ancien soldat du Gotei treize qui ne voulait en aucun cas bouger ne fis pas un geste pour faire fuir l’oiseau, croyant de toute façon qu’il ne tarderait surement pas à s’envoler de lui-même.

Chanson n°26 -


Au bout d’un temps, que Saikaku perçut comme extrêmement long, voyant que l’oiseau ne se décidait pas à s’envoler, le capitaine exilé fut contraint de réfléchir à un plan pour faire comprendre à cet oiseau qu’il n’avait rien à faire sur son front. Il opta pour la solution la plus simple mais qui était aussi la plus radicale. Saikaku commença à souffler en direction de son nez. Il pensait surement qu’en soufflant très fort il pourrait attendre son front et ainsi faire partir ce satané piaf, qui semblait vouloir élire domicile sur sa tête. L’ancien capitaine Sakakibana, désespéré de voir que sa magnifique stratégie n’avait pas fonctionner, pensa à abandonner la bataille. Mais très vite son esprit combatif le rappela à l’ordre et il se mit une nouvelle fois à chercher un plan pour se débarrasser de ce maudit oiseau.

Chanson n°12 -

Soudain, l’oiseau s’envola de lui-même. Saikaku fut d’abord surpris mais comprit très vite lors de la gigantesque augmentation de reiatsu dans l’air ambiant que l’oiseau aussi avait sentis un danger arriver. Saikaku se redressa rapidement. La main sur la garde de son sabre près à attaquer tout adversaire qui se présenterait à lui. En observant son environnement le visard aperçut au loin des craquelures dans le ciel. Maintenant il était sûr que l’ennemi arriverait par là. Il se dépêcha de rejoindre la zone. Saikaku souhaitait finir ce combat rapidement pour pouvoir reprendre sa sieste. Il allait vaincre l’ennemi en un seul coup. Qu’il soit menos, adjucas ou même arrancar il lui trancherait la tête d’un coup rapide et précis dès qu’il traverserait le gargata.

La craquelure dans le ciel avait laissé place à un trou béant. Saikaku essaya d’entrevoir se qu’il y avait de l’autre côté quand un menos grande entra dans sa dimension la tête la premier, gueule grande ouverte. Saikaku sauta pour esquiver l’attaque. L’ennemi aussi avait essayé de l’avoir en un seul coup. Mais ce n'était qu’un menos après tout. Le demi shinigami dégaina son Zanpakuto et fondit littéralement sur son adversaire. Il le décapita avec une aisance hors du commun et le hollow disparus totalement avant même d’avoir atteint le sol de la ville. Saikaku avait vraiment réussi son pari : aucun hollow ne poserait plus un seul pied à Karakura. Il fouetta alors l’aire de son sabre pour en éjecter les goutes de sangs qui seraient restées sur sa lame et rengaina son Zanpakuto.Saikaku s’apprêtait à retourner à sa sieste mais, une nouvelle subite augmentation de réaitsu l’interpela. Il se retourna et vit avec effroi qu’un nouveau menos grande apparaissait et qu’il devait y avoir à présent une dizaine de trous semblablent à celui d'où il sortait.
Spoiler:
 


Saikaku : « Je sens que je ne vais pas pouvoir retourner me coucher. »


Chanson n°13 -


Il dégaina une nouvelle fois son Zanpakuto et se dirigea vers l’ouverture la plus proche mais trois hollow s’interposèrent et Saikaku fut contraint de s’arrêter. Le premier s’avança et fut découpé en deux en partant de son épaule gauche pour arriver à se qui devrait être la hanche droite. Les deux qui restaient ouvrirent leur grande gueule et commencèrent à amasser des quantités astronomiques de réiatsu devant leur visage. Deux énormes rayons de réiatsu rougeâtre foncèrent alors en direction de Saikaku, une gigantesque explosion s’en suivis. L’explosion avait provoqué un véritable rideau de fumée personne ne pouvais distinguer se qui était advenu du demi hollow. C’est alors qu’une étrange silhouette se dessinait au travers du nuage de fumée.

Saikaku : « Bankai »





D’un coup d’elle Saikaku dissipa alors toute la fumée. Saikaku apparus alors totalement transfiguré. Des ailes de feu lui avaient poussé dans le dos trouant ainsi sa chemise, et son zanpakuto avait pris la forme d’une grande épée médiévale. L’ancien capitaine qui venait de libérer son Bankai lança alors un regard noir aux deux hollows dont l’attaque combiné n’avait eu quasiment aucun effet sur leur cible. En effet Saikaku s’en était sortis avec quelque légères éraflures et quelques traces de carbone sur sa chemise blanche. D’un battement d’ailes Saikaku se précipita vers les deux hollow. Arrivé à environ dix mètres d’eux il accéléra sa vitesse grâce à un shunpo qui le fit réapparaitre dans leur dos. En un instant les deux hollows géants explosèrent et disparurent. Saikaku jeta un regard au reste de la ville. Il devait bien rester onze hollows.

Saikaku : " Et c’est maintenant qu’ils devaient arriver ! Bon j’ai pas d’autre choix."

Chanson n°10 -


Saikaku changea alors de posture et se mis à dégager énormément de réiatsu. La main droite face à son visage, il sembla déchirer l’aire qui se trouvait devant son visage. Au fur et à mesure que sa main avançait un masque blanc apparaissait. Lorsque le masque fut totalement apparu le réiatsu du Visard avait totalement changé. Il était beaucoup plus sombre et dense qu’avant. Le masque bicolore noir et rouge le différenciait des holows basiques, lui recouvrant tout le visage, seul ses cheveux chatains voletant dans l’aire chargé de réiatsu dépassaient. Avec un sourire extra large, chacune des extrémités du masque se terminaient par une pointe. Une gueule de Hollow statique à l’énorme sourire figé voila comment nous pourrions décrire le masque que venait de mettre Saikaku.




A présent la totalité des menos était tournée vers lui. Le Visard qui était au summum de sa puissance aperçus à une cinquantaine de mètres de lui gilian qui tentait de produire asse de réiatsu pour lancer un cero. Saikaku s’adressa alors à ce hollow géant d’une voie rocailleuse et dédoublé à cause du masque qu’il portait.

Saikaku :« Tu n’as pas vus se qu’il c’est passé tout à l’heure avec tes deux semblable ? »


Le menos qui ne semblait pas avoir compris se que Saikaku venait de lui dire attaqua quand même. Le visard qui était maintenant transformé n’eu aucun mal à trancher le ridicule cero en d'un seul coup de son zanpakuto.


Saikaku : « Je t’avais pourtant dis que c’était inutile sur moi à présent. »

Il pointa alors son adversaire de son poing fermé, une boule rougeâtre de réiatsu commençait à se former devant celui-ci. Saikaku repris la parole sur le même ton dédaigneux et avec la même voie toujours aussi roc.

Saikaku : « Pendant que j’y suis, je vais te montrer à quoi ressemble une véritable attaque . . . cero ! »


Le même rayon qui c’était dirigé vers Saikaku à trois reprise allait à présent s’écraser sur le menos grande. Le cero du visard transperça de par en par le crâne du pauvre gilian qui n’avait même pas pu réagir. Saikaku se tourna alors vers un groupe de cinq menos qui c’étaient regroupé, surement pour essayer de contrer la puissance du shinigami masqué. Ils tirèrent simultanément cinq cero que Saikaku esquiva sans grande difficulté grâce à un shunpo qui l’amena au milieu du groupe. En moins d’une seconde les membres du groupe furent tous totalement annihilé. Leurs masques, tranché en deux les menos grande disparurent comme les premiers, sans toucher le sol. Saikaku était pour le moment très fier de son travail car excepté quelques bâtiments détruis par la faute des Gilian, il n’avait pour le moment pas causé de truc gros dommage à la ville.

Maintenant il ne restait seulement que cinq menos éparpillés dans la ville de Karakura. Saikaku passa sa main au devant son masque le faisant disparaitre.

Saikaku : « Bon je devrais réussir à les finir sans le masque ceux là. »

Il disparu à l’aide d’un shunpo pour poursuivre les dernier gilian. Quelques minutes plus tard le calme était revenu sur Karakura et notre chère héro repris ses occupations habituelles sur le toit d’une maison.


Chanson n°21 -


Tout était maintenant parfait et rien de pourrait venir perturber la sieste de ce beau jeune homme. Du moins c’est se que croyait notre Visard. C’est alors Alor qu’un oiseau fut asse téméraire pour venir se poser sur le front de Saikaku. Cet ancien soldat du Gotei treize qui ne voulait plus bouger, ne fis pas un geste pour faire fuir l’oiseau, croyant de toute façon qu’il ne tarderait surement pas à s’envoler de lui-même. . .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une sièste au soleil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Feuilleton] G. Leroux L'Epouse du Soleil
» ecu d'or au soleil
» KTP Girafes au coucher de soleil
» coucher de soleil
» Comment prendre des photos du soleil le matin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bankai No Sekai :: Monde réel :: Karakura :: Quartier de Karakura-
Sauter vers: